Faisons sécession pour reconstituer un domaine royal !

hugues capet capétiens

La grande force des capétiens fut de n’avoir pas perdu la réalité du gouvernement ni de la souveraineté, et ce grâce à la conservation d’un domaine royal où ils étaient effectivement les maîtres. En effet, cet atout, couplé à la préservation de l’autorité royale, permit à nos capétiens de ne pas tomber dans la décadence mérovingienne — voire carolingienne —, qui entraîna la perte totale du pouvoir efficient de l’ancienne dynastie.

Les capétiens, grâce au domaine royal, accumulèrent de l’expérience dans le gouvernement juste et prudent et, plus important encore, réussirent à rester indépendants de toute faction ! Ils purent ainsi incarner ce qu’ils devaient incarner : le roi capétien était l’arbitre suprême qui jugeait les grands pour protéger les petits.

Le plus à craindre dans une restauration légitime — outre toutes les difficultés qui seraint engendrées par nos ennemis — provient du risque d’une guerre de factions, qui pourrait faire pression sur un roi désarmé. Si le roi dépendait de ces factions, il ne pourrait offrir aucune résistance. Quel serait l’intérêt pour un prince de détenir le pouvoir souverain sur le papier si ce pouvoir est sans substance dans la réalité ?

Pour cette raison, nous devons travailler afin que notre roi dispose de ses propres troupes, françaises ou non d’ailleurs — n’oublions jamais que les défenseurs de notre bon roi Louis XVI et de sa famille furent in fine les gardes-suisses ! Nous devons aussi lui constituer une base territoriale, aussi minime soit-elle. Dans ce territoire, le prince serait véritablement souverain. Il pourrait y faire ses armes et transmettre son expérience à ses enfants. Si le sol national semble aujourd’hui une gageure, guettons la possibilité de créer une sécession dès qu’elle se présentera ! De facto, une partie des banlieues est déjà en état de sécession, ce n’est donc pas impossible !

Pourquoi pas, pour commencer, des terres d’outre-mer, sous des climats plus favorables ? Il faut évidemment compter sur la Providence, mais il semble d’une importance capitale que le Roi puisse devenir le plus rapidement possible maître sur un territoire, aussi limité soit-il, avec des sujets fidèles envers et contre tout ! Tout cela aurait pour but de préparer le long terme et de réduire, pour le moment venu et autant que faire se peut, les guerres de clans qui ne manquent jamais de se produire — « Là où il y a de l’homme, il y a de l’hommerie », disait saint François de Sales —, grâce à une indépendance de fait dans l’exercice du pouvoir royal.

Paul-Raymond du Lac

Pour Dieu, pour le Roi, pour la France


La série « Campagne royale », signée Paul-Raymond du Lac, est composée de quatre cycles, couronnés par le manifeste pour la restauration royale : Les principes restaurateurs ; Les conditions préalables [à la restauration] ; Les fondements de l’action ; et Place à l’action. Les intitulés des articles sont les suivants :

Haut les cœurs ! Manifeste pour la restauration royale

► Les principes restaurateurs :

    1. La voie royale
    2. Soyons de bons et exemplaires sujets, des ministres entreprenants, des chevaliers zélés : premier pas vers la Restauration
    3. Sortons de toute logique d’appareil et de parti !
    4. Abandonnons toute velléité démocratique !
    5. Agissons en tant que sujets quitte à désobéir, en toute courtoisie, aux lois iniques
    6. Réinvestissons la res publica
    7. Soyons naturellement des régnicoles de la France éternelle
    8. Voyons loin, très loin : croissons et multiplions !
    9. Acceptons avec joie la Croix qui s’annonce !

Les conditions préalables :

    1. Réunissons le trône et l’autel
    2. Liguons les royautés de par le monde !
    3. Unissons la famille royale
    4. Désigner l’ennemi, un prérequis !
    5. Armons-nous !

Les fondements de l’action :

    1. La Restauration intégrale. Exaltons la liturgie royale traditionnelle !
    2. La Restauration spirituelle. Rappelons la nécessité du Sacre !
    3. La Restauration réelle. Fondons le gouvernement royal pour la Restauration !
    4. La Restauration pragmatique. Restaurons les finances royales par l’impôt volontaire !
    5. La Restauration combattante. Formons une armée royale !

Place à l’action : Investissons le pays réel selon nos possibilités

    1. Envahissons la place publique via l’élection démissionnaire !
    2. Faisons sécession pour reconstituer un domaine royal !
    3. Mettons le roi sur le trône !
    4. Assimilons les réfractaires !

En pratique :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.