Unissons la famille royale !

Jean d'Orléans orléanisme Louis XX de Bourbon

II – Les conditions préalables

3 – Unissons la famille royale

Les conditions préalables sont des habitudes restauratrices saines ou des restaurations préalables, début d’une restauration effective, sans laquelle une restauration complète est illusoire et impossible dans le sens véritable et positif du terme.

La royauté unit des composantes qui semblent irréconciliables, des cultures totalement différentes, aux modes de vie divers et aux climats hétéroclites : l’histoire de la France est bien cette histoire de l’union sereine, progressive, active et volontaire, sans violence, de pays différents, sous un seul père, tenant lieu d’alter Christus, le bon roi Très-Chrétien.

Vouloir restaurer effectivement signifie d’abord restaurer concrètement l’esprit d’union de notre histoire si grande. Cette union passe par l’union de la famille de France : cette étape est incontournable et nécessaire. Il est impensable de restaurer la France si la famille de France est incapable de se réunir sous son aîné, selon les lois de l’immémoriale Maison de France, et dans l’esprit de concorde bien français et royal — qui, d’ailleurs, n’empêche pas les frictions ou les éclats gascons intrinsèques aux hommes —, à l’esprit preux et chevaleresque, et à l’émulation pour le progrès. Ce qui compte, c’est de toujours conserver l’obsession de l’esprit d’union, de l’esprit de famille en bref, dans l’esprit royal et la foi catholique, en privilégiant l’harmonie et la sérénité, et en excluant absolument toute violence physique ou morale.

Cette union est un fondamental, sans quoi rien ne pourra commencer : comment imaginer réunir la France qui est en train de se déchirer comme jamais si la maison de France ne parvient pas à se rassembler sous son aîné ?

Il ne s’agit pas de rester campé sur de vieilles rancœurs, et sur la répartition des fautes, mais que notre roi fasse briller l’esprit charitable, miséricordieux et de chef de famille, dans l’intransigeance s’entend, pour ramener au giron de façon positive et sans compromission politique la branche cadette. Le travail semble grand, mais il faut le faire, et le faire bien, car cette réunification royale sera le premier pas de la restauration effective : un exemple de grandeur royal dans une réunification sereine, volontaire et harmonieuse permettra de fonder la base de l’esprit royal unificateur et fournira le premier succès véritable de la Restauration.

Cette réunification est en quelque sorte une conversion des cœurs modernes vers l’esprit éternel. Plus de conflits politiques ou de pouvoirs : ils sont futiles, mais furent des épines masquant le véritable intérêt supérieur de la France, la royauté comme service et comme lien entre le ciel et la terre, entre le passé et l’avenir dans un éternel présent.

Paul-Raymond du Lac

Pour Dieu, pour le roi, pour la France


La série « Campagne royale », signée Paul-Raymond du Lac, est composée de quatre cycles : Les principes restaurateurs ; Les conditions préalables [à la restauration] ; Les fondements de l’action ; et Place à l’action, couronnée par le manifeste. Les intitulés des articles sont les suivants :

Haut les cœurs ! Manifeste pour la restauration royale

► Les principes restaurateurs :

    1. La voie royale
    2. Soyons de bons et exemplaires sujets, des ministres entreprenants, des chevaliers zélés : premier pas vers la Restauration
    3. Sortons de toute logique d’appareil et de parti !
    4. Agissons en tant que sujets quitte à désobéir, en toute courtoisie, aux lois iniques
    5. Réinvestissons la res publica
    6. Soyons naturellement des régnicoles de la France éternelle
    7. Voyons loin, très loin : croissons et multiplions !

Les conditions préalables :

    1. Réunissons le trône et l’autel
    2. Liguons les royautés de par le monde !
    3. Unissons la famille royale

Les fondements de l’action :

    1. Exaltons la liturgie royale restaurée et traditionnelle : la restauration intégrale
    2. La Restauration ne peut passer que par le sacre royal : la restauration spirituelle
    3. Fondons le gouvernement royal pour la Restauration : la restauration réelle
    4. Restaurons les finances royales par l’impôt volontaire : la restauration pragmatique
    5. Formons une armée royale

Place à l’action : Investissons le pays réel selon nos possibilités

    1. Envahissons la place publique via l’élection démissionnaire
    2. Mettons le roi sur le trône !
    3. Assimilons les réfractaires

En pratique :

    • Annexe 1. Le problème musulman
    • Annexe 2. Exemple d’esprit royal d’union nationale : hymne et drapeau

2 réflexions sur “Unissons la famille royale !

  • 14 août 2020 à 02:00
    Permalien

    Si on considère les tetes dynastiques, elles sont intrinsequement pairs du Royaume de France et c’est en leur sein que le Roi peut nommer Son garde des sceaux, bras de justice du Roi, 1er dans le pouvoir regalien le plus noble du Roi qui est lui meme devant Dieu garant de justice pour ses peuples.
    Son Altesse Royale le Prince d’Orleans, Comte de Paris montre par sa Vie habituelle et les positions qu’Il prend qu’il est totalement apte a exercer cette charge comme Garde des sceaux: bras de justice du Roi.
    Le poste extremement important de Ministre d’Etat charge de la politique pérenne des grands projets royaux tournés se projettant vers le futur et travaillant de concert avec le Roi et son garde des Sceaux pour le conseiller judicieusement dans tous les problemes de souverainete du Royaume de France dans ses rapports avec les autres pays dans une vision geopolitique de bon sens sachant negocier au regard des forces et des faiblesses du Royaume is a vis de ses relations internationales avec les voisins de ses territoires extra-metropolitains.
    Les Princes de la Maison de France ont tous un role extremement important a assumer pour le redressement de la France et même des autres royaumes Europeens pour trouver ce juste equilibre qui leur permettra de mettre les talents que Dieu leur a specialement donnés a la naissance pour assurer leurs charges au service du Bien Commun sous la direction du Roi dans Son Conseil, talents qui sont sublimés par les dons du Saint Esprit qu’ils ont recu a leur bapteme et renouveles par leur promesse le jour de leur confirmation.
    C’est un reve éveillé que je fais et espere voir se concretiser.
    Vive le Christ Roi de France et Vive le Roi de France fils aîné de Son Sacré-Cœur et Son lieu-tenant pour gouverner avec Sagesse et Bonté, Ses peuples de France répartis autour du Globe terrestre.

    Répondre
  • 15 août 2020 à 10:06
    Permalien

    Avant de ramener au giron les Orléâneux, ce qui semble d’un intérêt très limité, pensons plutôt à faire venir en France, au moins pour les cérémonies importantes, les princes tellement plus proches de l’Aînesse que sont ceux des branches de Séville, de Santa Elena et des Deux-Siciles. Voilà qui aurait du panache, et du sens sur le plan dynastique. Que les Orléans continuent à orléâner entre eux, on n’a pas besoin de cette engeance.
    Les Orléans ne sont pas « LA » branche cadette, ils ne sont qu’un branche très lointaine. LA branche cadette, c’est celle de S.A.R. Mgr le duc de Séville, de ses fils, frères, neveu et cousin. Ensuite vient S.A.R. Mgr le duc de Santa Elena, puis son fils et leurs proches cousins. Puis le duc de Calabre, roi de jure des Deux-Siciles.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.