Exemple d’esprit royal d’union nationale : hymne et drapeau [Campagne royale]

Campagne royale

Cette campagne royale doit se comprendre en son entier et synthétiquement. Les paroles humaines sont limitées et une tournure ou une expression mal comprises peuvent créer des malentendus, sans compter les écarts de compréhension d’une personne à l’autre des mêmes mots. C’est pourquoi nous demandons la sollicitude du lecteur de ne juger cette humble campagne qu’à la lumière de sa lecture entière, dans l’espoir que les mécompréhensions possibles de détails soient comblés et nuancés par le tout. Si nous  parvenons à communiquer un peu de cet esprit royal en lequel nous croyons et dont nous parlons, nous serons comblés. Que tous ceux qui ont des remarques, des idées ou qui veulent simplement en parler n’hésitent pas à prendre contact avec votre serviteur via le formulaire de contact du site.

La campagne royale est composée de quatre cycles : Les principes restaurateurs, les conditions préalables [à la restauration], les fondements de l’action et Place à l’action, couronnée par le manifeste. Les intitulés des articles sont les suivants.

Articles précédents:

1- Haut les cœurs ! Manifeste pour la restauration royale

2- Les principes restaurateurs – 0. La voie royale

3- Les principes restaurateurs – 1. Soyons de bons et exemplaires sujets, des ministres entreprenants, des chevaliers zélés : premier pas vers la Restauration

4- Les principes restaurateurs -2. Sortons de toute logique d’appareil et de parti

5- Les principes restaurateurs – 3. Agissons en tant que sujet quitte à désobéir, en toute courtoisie, aux lois iniques

6- Les principes restaurateurs – 4. Réinvestissons la res publica

7- Les principes restaurateurs – 5. Vivons naturellement dans le royaume de France éternel en tant que sujets

8- Les principes restaurateurs – 6. Voyons loin, très loin. Croissons et multiplions

9- Les conditions préalables – 1. Unissons la famille royale

10- Les conditions préalables – 2. Réunissons le trône et l’autel

11- Les conditions préalables – 3. Liguons les royautés de par le monde !

12- Les fondements de l’action – 1. Exaltons la liturgie royale restaurée et traditionnelle: la restauration intégrale

13- Les fondements de l’action – 2. La Restauration ne peut passer que par le sacre royal : la restauration spirituelle

14- Les fondements de l’action – 3. Fondons le gouvernement royal pour la Restauration : la restauration réelle

15- Les fondements de l’action – 4. Restaurons les finances royales par l’impôt volontaire : la restauration pragmatique

16- Les fondements de l’action – 5. Formons une armée royale

17- Place à l’action – 1. Investissons le pays réel selon nos possibilités

18- Place à l’action – 2. Envahissons la place publique via l’élection démissionnaire

19- Place à l’action – 3. Mettons le roi sur le trône !

20- Place à l’action – 4. Assimilons les réfractaires

21- En pratique– Annexe 1. Le problème musulman

En pratique – Annexe 2. Exemple d’esprit royal d’union nationale : hymne et drapeau

Le sujet peut paraître relever du détail, mais il est hautement symbolique, et encore plus lorsqu’on sait que le drapeau et l’hymne de la République sont foncièrement révolutionnaires, et que l’on raille souvent le royalisme en rappelant l’histoire du fameux drapeau blanc d’Henri V qui aurait fait capoter la restauration d’alors – mythe qui a la vie dure.

Le sujet a le grand avantage d’exposer le genre de question qui passe pour un problème alors qu’il ne l’est pas. Si problème il existe c’est bien dans l’aspect et l’obsession moderniste qui veut imposer de façon assez absurde un hymne et un drapeau à tout le monde à coups de lois, qui prouvent bien d’ailleurs que ni cet hymne ni ce drapeau ne sont évidents – et en l’occurrence ils ne sont que des créations révolutionnaires sans histoires, sans assises, qui fut imposer par la troisième république.

Une fois la restauration rétablie, que faire ? Il ne s’agit évidemment pas d’agir de façon révolutionnaire, et d’imposer le drapeau blanc ou un hymne à définir – Vive Henri IV par exemple. Il suffit tout simplement de respecter l’esprit royal et les coutumes traditionnels : il n’y a jamais eu ni d’hymne ni de drapeau « officiel » ou « national », inventions révolutionnaires et modernes par excellence. Il suffit ainsi de revenir à cet état traditionnel : rien dans la loi sur ces sujets. Ce qui signifie par conséquent d’abolir les lois actuelles qui fixent l’hymne et le drapeau national, et revenir à cet état naturel de non-définition du drapeau et de l’hymne.

 

La suite vient naturellement : que la loi ne définisse ni drapeau ni hymne officiels ne signifie que l’on ne peut pas avoir ni étendards ni chants. Chacun sera libre d’avoir le drapeau qu’il veut. Le Roi, son gouvernement, ses ambassadeurs et son armée auront évidemment le drapeau royal, ainsi que l’hymne royal, puisqu’ils sont faits en son nom. Dans la société civile, en revanche, il n’y a pas à obliger qui que ce soit à prendre tel ou tel drapeau, tel ou tel hymne.

Les gens les prendront, puisque la Restauration rassemblera les français, qui auront a priori d’autres chats à fouetter qu’hymnes ou drapeaux face à une réalité de plus en plus dure, dont seul le rassemblement autour du Roi pourra adoucir les mœurs et refonder la concorde.

 

Ce n’est pas ni le drapeau ni l’hymne qui rassemble, mais bien le Roi ! Hymnes et drapeaux ne sont que secondaires.

 

La chose est possible, et même simple : le Japon, par exemple, n’avait jamais mis dans la loi avant les années 1990 son hymne et son drapeau qui s’étaient imposés naturellement – drapeau d’ailleurs qui avait plusieurs versions, entre le soleil normal, et celui dardant ses rayons, prouvant qu’il n’y avait pas un drapeau officiel. Le fait de l’avoir mis dans la loi montre par contraste que quelque chose est devenue moins évident, que l’on a voulu protéger quelque chose qui devrait ne pas en avoir besoin.

 

Il s’agit ensuite de maintenir ferme cette suppression de drapeau et hymne national, sans céder à aucune pression de partie qui revendiquerait tel ou tel drapeau comme drapeau national et demanderait d’en faire une loi, tout en n’hésitant pas d’arborer fièrement le drapeau royal et l’hymne royal, ou plutôt les drapeaux royaux et les hymnes royaux, témoignant de la diversité de l’expression de sa fidélité au Roi et des histoires différentes. Rien ne change quant au fait que les armes de Frances sont les armes de France, spécifiques à la famille de France. Il est naturel que ceux qui agissent en son nom usent de ses couleurs, attribués par lui.

 

Le temps fera ensuite son affaire, et les drapeaux de la honte disparaîtront naturellement avec la prise de conscience de ce qu’ils représentent, peut-être sur plusieurs générations, ou resteront, mais seulement pour quelques aspects glorieux qui n’ont rien à voir avec la Révolution. L’usage par le Roi, les officiels et ses sujets des drapeaux et hymnes royaux feront le reste, avec le temps, et sans violence, tout en remettant les choses à leur place : si étendard et hymnes sont symboliquement importants, ils ne méritent pas de faire l’objet d’une loi, et encore moins d’être un sujet de manipulation idéologique subversive qui va à l’encontre de l’esprit royal qui ne devrait pas se préoccuper de ce qui est destiné à mourir.

 

La force et la vigueur royales donneront naturellement une longue et prospère vie aux drapeaux et hymnes royaux ! À nous de rendre digne ces drapeaux et ces hymnes, au point qu’ils deviennent l’objet d’admiration et de fascination !

Pour Dieu, pour le roi, pour la France

 

Paul-Raymond du Lac

 

Une pensée sur “Exemple d’esprit royal d’union nationale : hymne et drapeau [Campagne royale]

  • 28 mai 2019 à 08:22
    Permalink

    Que, comme dans d’autres pays, notamment le Royaume uni, le drapeau blanc du roi Henry IV soit l’étendard propre du roi en conservant le drapeau tricolore pour emblème national et la « Marche d’Henry IV » pour hymne national. Peut-être ai-je mal compris ce que je viens de lire mais, autant qu’un roi est significatif à une nation, son drapeau et son hymne le sont également.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.