Notre-Dame des Enfants : entretien avec l’abbé Benoît, recteur du sanctuaire

Le 10 octobre prochain, se déroulera le pèlerinage pour la Vie de Notre-Dame des Enfants, à Châteauneuf-sur-Cher dans le Berry. À cette occasion, le recteur du sanctuaire, M. l’abbé Hervé Benoît, que nous remercions vivement, a accepté de répondre à nos questions :

Selon le site internet de la basilique, « Châteauneuf-sur-Cher n’est pas un lieu d’apparition […], mais depuis la nuit des temps il y eut une dévotion toute spéciale à la Sainte Vierge ». Pourriez-vous nous en dire un peu plus à ce sujet ?

Comme la plupart des paroisses de France, le bourg de Châteauneuf-sur-Cher, au cœur de la province du Berry, a possédé divers lieux de culte où la Vierge Marie était vénérée. La longue mémoire conserve le souvenir d’invocations solennelles et collectives à l’occasion d’épreuves traversées par la communauté, en particulier sous l’Ancien Régime.

Quand le vocable de Notre-Dame des Enfants est-il apparu ? Que signifie-t-il ?

En 1861, le nouveau curé de Châteauneuf, l’abbé Ducros découvre son église en bien mauvais état. Pour la reconstruire, il a l’inspiration de demander aux enfants des paroisses de France de l’aider, par leurs prières et une petite offrande. Quelques mois plus tard, une jeune fille de 10 ans, lui envoie un peu d’argent et lui écrit : « Merci de construire un sanctuaire à Notre Dame des Enfants ». L’idée est tellement inattendue qu’il comprend que c’est un appel de Dieu. Le projet est changé et la grande générosité des fidèles permet de construire la belle église que nous voyons aujourd’hui. Elle a été terminée en 1899.

Les enfants sont-ils particulièrement sensibles à cette dévotion ?

En réalité, le constat quotidien est que toutes les générations sont touchées par Notre-Dame des Enfants. Grands et petits peuvent se reconnaitre dans la figure de la Mère de Dieu. Néanmoins, seuls ceux « qui ont des cœurs d’enfants, des cœurs simples et droits, capables de s’émerveiller et de remercier » (Prière à Notre-Dame des Enfants) peuvent entrer réellement en relation avec Dieu, comme la Vierge Marie.

Les pèlerins sont-ils nombreux tout au long de l’année ? Quelles sont les raisons de leur venue ? Les grâces et miracles sont-ils nombreux ?

Nous, catholiques d’aujourd’hui, nous devons nous arracher à cette « culture du chiffre », du résultat et de la performance : en vertu d’un devoir de détachement des gloires mondaines trompeuses et surtout d’une conscience aiguë de la gratuité de la grâce divine. De plus, nous ne connaissons pas le secret des cœurs et des consciences. Cependant, les murs de la basilique témoignent de l’abondance des grâces reçues par l’intermédiaire de Notre Dame. « Et la miséricorde de Dieu est sans repentance… »

Chaque année, le premier dimanche du mois de mai, un pèlerinage collectif se déroule à Châteauneuf-sur-Cher. Pouvez-vous nous en parler ?

Le mois de mai est le mois de Marie, voilà pourquoi, après avoir été célébré après les moissons, le pèlerinage annuel est maintenant célébré au début du mois consacré à la Vierge. Nous avons été bien perturbés au cours des derniers mois, mais nous reprenons le flambeau (si Dieu nous prête vie) le 8 mai 2022. Vous êtes les bienvenus.

Chaque année, en octobre, vous organisez également un pèlerinage pour la Vie.

La statue de Notre Dame des Enfants comporte six enfants en prière et, visiblement, la Vierge porte l’Enfant en son sein. Nous savons à quel point l’enfance est blessée, partout dans le monde, par la misère, le divorce, la violence, la pornographie, le matérialisme et l’adoration de Mammon. Nous prions « pour la Vie », et cette année, le 10 octobre, nous prierons plus spécialement pour les personnels de santé, et pour que nous sortions de cette folie généralisée qui, en définitive, menace nos vies, notre santé corporelle et mentale, nos sociétés et nos familles.

Pouvez-vous nous parler de l’archiconfrérie de Notre-Dame des Enfants ? Quelle est son histoire ? Qui peut y entrer ? Quel est son but ?

L’archiconfrérie Notre Dame des Enfants, fondée le 21 janvier 1870 (vous serez sensibles à cette date), est destinée à prier pour les enfants. Nous recevons beaucoup d’intentions de prière que nous confient les parents, les grands-parents et proches. Nous voulons offrir un soutien spirituel à tous les enfants en répandant la prière à Notre-Dame des Enfants partout où des fidèles voudront s’unir à nous, et intercéder auprès la Vierge Marie.

Pour nous joindre et nous suivre : 8, rue du Champ de Foire – 18190 Châteauneuf-sur-Cher – Tél : 02 48 60 60 11 / 06 70 78 32 28. Courriel : notre-dame.chateauneuf@diocèse-bourges.org – Site internet : nd-enfants.org. Nous sommes aussi sur Facebook.

Propos recueillis par F. V.

Une réflexion sur “Notre-Dame des Enfants : entretien avec l’abbé Benoît, recteur du sanctuaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.