Vive l’argent liquide !, par Paul-Raymond du Lac

Si je vous dis que je n’ai pas de carte de crédit et que je ne fonctionne qu’avec le liquide, même pour les gros achats, même pour les commandes sur internet, car il est possible de payer le livreur directement ; que je vais sans problème retirer 5000 euros au distributeur du supermarché du coin ; que je peux retirer tous mes fonds au guichet de la banque sans justification aucune ; que je peux acheter une maison à plus de cent mille euros en liquide, sans problème. Me croirez-vous ?

Vous ne me croirez pas, évidemment, et c’est la preuve que vous êtres victime d’une scandaleuse limitation de libertés ! Car nous ne pouvons plus ouvrir aussi facilement de comptes pour des associations non déclarées, car il est quasiment impossible de payer des salaires en liquide, car il y a de la pression pour payer sans contact, ou user de cartes de crédit et autres chèques.

En France, il n’y a plus de libertés, c’est clair… Il suffit de prendre ce sujet important du liquide et de sa suppression. Personnellement, je vis au Japon et la réalité est telle que je vous la décris. Mais, en France, les Français sont les otages financiers de la République ! Il est temps que cela change !

Paul-Raymond du Lac

Pour Dieu, pour le Roi, pour la France !

2 réflexions sur “Vive l’argent liquide !, par Paul-Raymond du Lac

  • 3 février 2022 à 6h55
    Permalien

    Vous avez d’autant plus raison que des lois votées il y a plus de dix ans autorisent les banques à ponctionner les comptes de leurs déposants en cas de banqueroute. Ces lois ont été votées sans protestation ce qui prouve que nous sommes déjà asservis.

    Répondre
  • 4 février 2022 à 11h34
    Permalien

    L’incroyable soumission de la classe politique à la caste financière reste pour moi une stupéfaction sans bornes et me mets dans une colère noire ! Comment est-on descendu jusque là ? Comment, et par quels moyens maléfiques, nos dirigeants ont-ils été réduits à la position du garde à vous le petit doigt sur la couture du pantalon ?

    Il est urgentissime que le politique reprenne la main et reprenne sa place qui est légitime : celle de l’ordonnateur, de celui qui décide en fin de compte, après bien sûr que le comptable lui ait montré si il y a ou pas de l’argent dans la caisse !

    Il semble que la folie ait sévèrement touché la tête des financiers actuellement dans le monde, ceux pour qui l’appât du gain
    – Auri sacra fames – est devenu le seul intérêt et le seul but… et que malheureusement dans le même temps la cécité et la peur soient bien trop présentes dans l’esprit et dans le coeur de ceux qui devraient gouverner leurs pays !

    Vous parliez justement, Pierre de Meuse, des lois votées il y a plus de 10 ans… Mais pour la France, le commencement de nos problèmes financiers ne remonte t-il pas à 1973, et le vote de la loi « Pompidou-Giscard » qui a mis l’Etat pieds et poings liés devant les banques étrangères, au lieu de rester sagement avec la Banque de France comme c’était le cas ?

    Je n’ai aucune formation et connaissance en matière de finance et d’économie, mais je crois qu’il faudra bien un jour, et le plus vite sera le mieux, remettre au pas le monde de la finance, le banquier Ouvrard qui a tant fait de tort à la France sous le premier empire a malheureusement fait beaucoup d’émules…

    Et s’il le faut, user du même moyen qu’utilisa le général Parthe Suréna envers Crassus, si avide d’or… Aux grands maux, les grands remèdes !

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.