Politique

Pour que vive une vraie démocratie, supprimons les partis

A l’heure où j’écris, les résultats de ces élections municipales 2014 ne sont pas encore connus. Mais vague bleue ou panthère rose, fondamentalement, on s’en moque. Pourquoi ? Parce que ces élections sont biaisées par le système des partis. Certains se plaignent que des élections locales prennent une dimension nationale alors que c’est inévitable dans l’état actuel du monde politique. En effet, à quelques exceptions près, un parti politique est un parti national aux enjeux nationaux. Dès lors, faire intervenir la logique des partis politique dans une élection locale n’a pas de sens car cela efface les problématiques singulières des villes et villages au profit de statistiques macro-politiques.

« Il faut faire battre ce maire socialiste !