Nous sommes déjà dans l’après !, par Antoine Michel

Notre pire ennemi moral aujourd’hui est l’accoutumance à ce désordre des choses que l’on veut nous forcer à consentir : gestes barrières, masques, réflexes pavloviens d’amour du persécuteur, etc.

N’oublions pas que nous sommes en guerre, contre la République certes, mais aussi et d’abord contre nous-mêmes et nos mauvais penchants. Nous sommes en guerre, en particulier, contre notre mollesse coupable, que l’accoutumance à une situation de désordre oppressant ne doit pas justifier.

Souvenez-vous avec grande attention de votre vie d’il y a ne serait-ce que 3 ans ! D’il y a 10 ans, 20 ans, 50 ans pour les plus anciens ! C’est un devoir ! Car il vous faudra raconter à ceux qui n’auront pas connu la vie d’avant !

Notre devoir est grand, car si nous cédons plus encore, et si nous n’empêchons pas la mise en place de ce nouveau totalitarisme que d’autres appellent la révolution arc-en-ciel, nos enfants ne pourront pas se défaire des griffes du démon, car eux n’auront rien connu d’autre. Alors n’oublions pas, n’oublions pas, et transmettons !

Ne croyons pas nous faufiler entre les mailles : cela n’arrivera pas — tant mieux si cela devait arriver, mais ce n’est pas une chose qui peut se prévoir —, nous devons donc être prêts à nous battre !

Imaginez-vous dans un bolide à pleine de vitesse, en perte de contrôle, et qui va a priori s’écraser. Que faites-vous ? Vous priez, c’est clair, mais vous vous préparez au choc aussi. Vous attachez la ceinture de ceux que vous aimez, vous déplacez les objets qui se trouveraient entre vous et les airbags… bref, vous préparez l’après, car, à un moment, le choc aura lieu. C’est inévitable, et que vous surviviez ou non, il y aura forcément des survivants, dont peut-être certains de vos enfants charnels ou spirituels.

Et, à ce moment, votre travail aura été clef pour leur permettre de tout restaurer !

Antoine Michel

Pour Dieu, pour le Roi, pour la France !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.