Le G.I.E.C. fixe les conclusions de ses rapports avant rédaction!

  Le G.I.E.C. est un organisme présidé par un indien ingénieur des chemins de fer ! Que connait-il au climat ? Rigoureusement rien. Ce G.I.E.C. n’a que des fonctionnaires gouvernementaux, aucunement experts, envoyés par des pays pour y faire des rapports, chacun annonçant une catastrophe plus grande que le précédent. Comment sont élaborés ces rapports ? Ça commence par le choix des « experts », et savez-vous qui choisit ces experts? Greenpeace, les Amis de la Terre, le Sierra Club etc… Inutile de vous dire que pour être choisi, mieux vaut être d’accord avec la théorie officielle. Et pour être sûr que le prochain rapport dira bien la même chose que le précédent, sachez qu’au début du processus on fixe les outlines, c’est-à-dire les conclusions du prochain rapport ! Or, cela fait 17 ans que la température moyenne mondiale ne monte plus, ce qu’eux-mêmes ne contestent pas. Pourtant, ils sont de plus en plus sûrs que nous allons à la catastrophe. La probabilité qui était de 90% lors du précédent rapport est désormais de 95%. Il y a de quoi rire. Nous sommes face à un phénomène de nature quasi-religieuse. C’est une croyance que les faits n’entament nullement.

 Christian Gérondeau, lors de la présentation de son essai Ecologie, la fin des illusions le 26 février 2014 à Paris (à regarder ici)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.