Vincent Lambert est sauvé – Deo Gratias !

https://we.tl/t-96CNk4Wunp

Exprimons notre profonde joie d’apprendre la reprise de l’alimentation de Vincent Lambert sur décision de la cour d’appel de Paris.

Deo Gratias ! Nos prières n’ont pas été vaines. Après avoir évité le pire à Notre-Dame de Paris, Notre Seigneur a écouté nos sacrifices et nos prières pour sauver celui qui devait vivre, et qui vit depuis des années. Saluons toutes les actions, les annonces, le courage de tout un chacun, depuis la plus petite des actions jusqu’aux plus importantes. Saluons les juges d’avoir eu le courage salutaire de mettre fin à cette barbarie. Saluons notre Roi pour son soutien. Saluons les prélats, dont le pasteur universel, qui ont pris la parole, et prions pour que les princes de l’Eglise correspondent toujours de plus en plus à leur mission.

Saluons les avocats de Vincent Lambert, bons instruments de la volonté divine, car la grâce ne porte tous ses fruits que véhiculée par la nature et incarnée dans ses instruments.

Saluons le courage des parents de Vincent, dont les épreuves ne sont pas vaines, et dont la pugnacité malgré tous les sacrifices sera retenue longtemps.

Flétrissons en revanche et appelons à leur conversion tous les Pilates politiques, médicaux et juridiques. Avec cette affaire, le voile est encore un peu plus levé entre ceux qui sont hors course définitivement et ceux qui sauront reconnaître leur Roi et le Roi des rois en temps voulu, si besoin était encore de ce genre de constatation.

Prions et offrons particulièrement tous nos sacrifices pour le Dr. Sanchez, qui a le diable au corps, pour le salut de son âme : il n’est jamais trop tard avant l’heure dernière pour reconnaître ses fautes et faire pénitence. Justice se fait toujours, mais pas toujours comme nous le pensons. Prions pour les employés de cet hôpital embarqués malgré eux comme le peuple juif par ses princes dans une histoire sordide. On ne peut pas « s’en laver les mains ».

Prions et faisons des sacrifices pour leur conversion : que cette grâce qui a été donné à la France de ne pas commettre un acte irréparable de plus permette la prise de conscience large et profonde, la conversion des cœurs de tous ceux qui pouvaient, par bonne conscience souvent, croire d’une naïveté coupable que l’assassinat aurait pu être une solution !

Comment donc ? Vincent Lambert se serait laissé mourir depuis longtemps s’il ne voulait pas vivre, et si l’heure avait sonné pour lui depuis le Ciel, mais ce n’est pas le cas !

Vincent a pleuré en apprenant qu’on allait le priver de nourriture et le condamner à mort ! Qui peut encore affirmer sans ciller qu’il est « un légume » ! Qui peut avoir suffisamment de morgue maintenant pour se permettre de se prendre pour Dieu et de juger de la « valeur » d’une vie à son « activité » apparente ! Ne savons-nous pas pourtant que rien n’est plus fort, par exemple, que la prière d’une ancienne toute noueuse qui égrène inlassablement son chapelet à longueur de journée, et dont la prière peut renverser bien plus de montagnes que l’activisme ridicule de ceux qui se prennent « pour des dieux ». « Et vous serez comme des dieux ». Et non, la réalité est bien différente.

Exprimons ainsi notre joie, et remercions le Seigneur !

Et surtout, affermissons notre volonté et notre foi. Restons vigilant, car tout cela n’est qu’une faible prémisse de ce qui attend a priori la France, à vue humaine. Il faudra être plus fort, plus pieux, plus confiant, plus charitable. Honorer la justice comme nous le devons, en étant toujours inspirés par la miséricorde et la charité – celle de Jésus qui suppose sacrifices, pas un amour bisounours.

Bref, continuer à restaurer à notre échelle et à tous les niveaux. A commencer par la reconnaissance qui devient de plus en plus évidente de la nécessaire clef-de-voûte de la France naturelle, incarnée dans notre bon roi, clef-de-voûte qui soutient la flèche de l’église de France pour s’élancer vers le ciel tout en étant solidement arrimé au sol !

Rémi Martin

Une pensée sur “Vincent Lambert est sauvé – Deo Gratias !

  • 23 mai 2019 à 09:19
    Permalink

    OUI, gloire à Dieu; c’est une bonne chose et c’est un devoir dans les petites comme dans les grandes choses. Toutefois, demandons-Lui de faire une vie à Vincent des plus douces, des moins douloureuses possible, en gardant bien en tête la triste réalité de son état. Si Dieu doit un jour nous le reprendre, que ce soit avec douceur, que Vincent souffre le moins possible; telle est notre prière. Et surtout, pardonnons aux médecins cette terrible et insensée décision. Notre Dieu est un dieu de vie, m^me si la souffrance de Vincent est une épreuve, demandons 0 Dieu de l’y soutenir.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.