Restaurons notre souveraineté énergétique !

Une fois de plus le manque d’anticipation stratégique et l’incompétence sont révélés par la légèreté des décisions gouvernementales. Plusieurs centrales nucléaires (presque un réacteur sur deux) sont en maintenance. Le retard est dû en partie à la covid (virus devenu aujourd’hui l’excuse numéro 1 des cancres). Les dirigeants se réclament du principe de précaution. Ils auraient dû anticiper par précaution car l’énergie est un secteur stratégique quelle que soit la crise.

Les éoliennes, qui ont fait grimper de façon vertigineuse nos factures d’électricité, sans vent, ne peuvent fournir un supplément d’électricité. Le producteur a donc été obligé d’allumer ses centrales à charbon très polluantes. Habituellement, elles sont mises à contribution au plus fort de l’hiver lors des basses températures.

La fermeture politique de la centrale de Fessenheim (injonction des Verts et des Allemands) a induit, par absence de production, une augmentation significative de la pollution atmosphérique. Par manque d’énergie, nous importons l’électricité allemande alors que la France était le premier exportateur d’électricité en Europe. Les émissions atmosphériques en CO2 des centrales à charbon allemandes sont plus que conséquentes.

Cette erreur stratégique est indigne. Le bien commun et l’environnement doivent être une priorité. L’urgence c’est terminer la centrale de La Hague (étrangement elle fonctionne déjà très bien en Chine) et déclarer priorité nationale le réacteur « iter » à Cadarache. Donnons-nous les moyens de nos ambitions pour nos besoins électriques. L’indépendance de notre avenir est en jeu.

Mettons en place un aménagement stratégique du territoire, bon pour la nature et bon pour les Français car cela est bon pour la France !

Charles-Emmanuel,
Prince de Bourbon-Parme

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.