Qu’ils dissolvent, c’est nous qu’ils servent !

génération identitaire thais

Le groupe Génération identitaire vient d’être dissout contre toute justice et contre tout principe d’équité… réjouissons-nous-en !

 « Pardon ? », me direz-vous. Je répète donc : réjouissons-nous ! En effet, pourquoi certains manifestent contre cette décision, c’est stupide, il faudrait remercier le gouvernement, au contraire. Expliquons-nous : la Gueuse démontre ici une fois de plus les conséquences extrêmes de ses principes délétères. Il faut cesser de jouer le jeu pipé qu’elle nous propose, d’où l’inutilité et le ridicule intrinsèques des manifestations. Au sein du règne animal, les moutons vont-ils se plaindre auprès des loups pour que ceux-ci cessent de les manger ? Non, évidemment. C’est la loi de la nature, mes petits…

La loi de la République, c’est de manger ses enfants, de détruire l’ordre et la paix, d’installer la guerre et l’enfer sur terre, bref… Nous, légitimistes, nous le savons depuis longtemps, alors ne faisons pas nos vierges effarouchées !  

Remercions encore la Gueuse ! Elle démontre sa véritable nature à ceux qui font encore semblant de ne pas voir. Elle se fiche de la France ; pire, elle veut détruire la France, qui ne pourra survivre que guidée par le Lieutenant de Dieu sur terre, qui lui-même se met à genoux devant le Roi du Ciel.

L’histoire nous apprend par ailleurs que ce genre de dissolution est toujours contre-productif pour le pouvoir en place : merci ! En pratique, que va-t-il se passer ? Les jeunes de Génération identitaire reconstitueront leur société mais de façon clandestine et cachée. Bonne chose pour une restauration à venir ! Ils seront bien plus insaisissables pour les fâcheux républicains de tout poil. Nous savons combien le communisme prospéra sur l’interdiction des syndicats, qui se reconstituaient de façon clandestine et devenaient plus faciles à noyauter, sans que l’État ne puisse rien faire.

Notons encore que ce mouvement de survie et de protection naturelle des frontières ne possède malheureusement pas de base doctrinale bien définie. La Gueuse se prive d’un dindon de la farce bien pratique et accélérera, espérons-le, une prise de conscience chez tous ces jeunes en détresse, ou pleins d’énergie, qui voudront protéger leur foyer et leur pays. Qu’ils reviennent à l’identité de la France éternelle : royale et catholique ! Sans cela, tout est voué à l’échec.

À bon entendeur !

Antoine Michel

Pour Dieu, pour le Roi, pour la France !

4 réflexions sur “Qu’ils dissolvent, c’est nous qu’ils servent !

  • 4 mars 2021 à 14h08
    Permalien

    Très bon billet selon moi. En effet il n’y a rien à attendre de cette république. « Votre père c’est le diable » avait dit NSJC aux pharisiens. On les retrouve dans tous les domaines dans ce pays. Combien d’esprits corrompus ou séduits ? A tel point que des actions humaines me semblent désormais vaines. Il n’y a plus qu’à se cramponner dans l’espérance. Un « déluge » ne peut que passer sur ce pays.

    Répondre
  • 4 mars 2021 à 14h35
    Permalien

    « Les jeunes de Génération identitaire reconstitueront leur société mais de façon clandestine et caché » : nous ne sommes plus au XXe siècle, ce n’est pas comme cela que les choses marchent malheureusement. Pour impacter l’opinion publique, il faut pouvoir utiliser les outils de communication moderne, ce qui suppose de la légalité. Vous n’avez donc pas vu ? Leur site a été fermé. Pourquoi le votre est-il encore ouvert ? Parce que vous n’êtes un danger pour personne. Quand au « ridicule intrinsèque des manifestations » , figurez-vous que les manifs pour tous ont au moins eu le mérite de faire reculer le gouvernement sur un certain nombre de disposition atroces en matière de bioéthique. Pour un temps, du moins !

    « La Gueuse se prive d’un dindon de la farce bien pratique » … À quand remonte la dernière action royaliste d’ampleur ? Où sont passés les Maurras, les Daudet, les Pujo ? Je crois me souvenir que même ceux-là ne sont pas votre tasse de thé puisque vous êtes légitimiste … Mais on peut être légitimiste et reconnaître que les arguments de Maurras, influencés par la doctrine sociale de l’Église et par Saint Thomas d’Aquin sont judicieuses. Il est bien facile d’écrire des articles arrogants et dédaigneux depuis son écran, mais il y a, dehors, des jeunes qui prennent de véritables risques et qui ne se contentent pas de juger le Monde depuis leur tour d’ivoire. Parfois je regrette d’être monarchiste, quand je vois qu’aucune solidarité ne lie les royalistes de salon avec les identitaires qui, eux au moins, se bougent pour éviter notre anéantissement spirituel, culturel et ethnique (oui, j’ai bien dit « ethnique »).

    Mais continuons comme ça : « lorsque le chaos viendra, nous sortirons pour proposer notre projet royaliste aux Français ». Les Français n’en voudront pas, parce que, lorsque l’horizon s’obscurcissait, nous étions confortablement barricadés chez nous à évaluer les actions des autres et à nous bidonner lorsque la Gueuse dissolvait les corps intermédiaires qui combattaient sérieusement. Aucun soutien des royalistes lors de la dissolution du bastion social non plus … C’est d’une tristesse ! Comme le disait Codreanu : « ce ne sont pas les programmes qui manquent dans le pays, mais des hommes et des volontés pour les exécuter. C’est pourquoi j’attache moins de valeur à des hommes rassemblés autours d’un programme et qui vous abandonnent dans les moments difficiles, qu’à des hommes que rassemble une foi profonde et qui ne vous quittent pas jusqu’à la mort » …

    Je suppose que votre article était composé de manière à étonner le lecteur et à montrer que vous aviez un esprit différent de la plupart des patriotes, une personnalité … mais cela fait l’effet inverse. J’ai moi-même écrit nombre d’articles, mais je m’astreint désormais à ne pas critiquer ceux qui agissent et à conspuer ceux qui les jugent. On aimerai plutôt une action de soutiens des monarchistes de tout poile qui prouvent leur attachement à la question identitaire et qui prennent enfin des risques ! Moins de paroles. De l’action. De l’action par pitié. Il n’y a que ça de vrai !

    Répondre
    • 4 mars 2021 à 16h21
      Permalien

      En lisant l’article, je ne comprends pas la même chose que vous… Où voyez-vous une critique de GI ? Un refus de les soutenir sur le fond (la critique du grand remplacement et de l’immigration-invasion) ? L’article souligne simplement deux choses. D’abord, la dissolution est purement symbolique et ne changera rien, puisque GI se reformera rapidement sous un autre nom, de façon plus ou moins officieuse et clandestine. Ensuite, le symbole que représente cette dissolution risque bien de se retourner contre le gouvernement et le régime en place. Tout cela est dit de manière un peu provocatrice, certes, mais c’est ce qui amène un peu de sel à l’article.

      Répondre
      • 4 mars 2021 à 18h19
        Permalien

        Alors c’est sans doutes le ton provocateur qui m’a agacé, cette manière de dire « réjouissons-nous » alors que le bateau coule et que les dommages sont irrémédiables, cette manière de se servir un verre de champagne en attendant l’apocalypse ! J’ai peut-être mal compris le message qui était délivré.

        Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.