Louis XX : « En politique, sans le regard tourné vers Dieu, il est difficile de raison garder »

louis xx de bourbon

Discours de de jure le roi Louis XX à l’occasion de son 48e anniversaire

Chers Pères,

Chers tous, chers amis,

Vous voici réunis, à l’initiative du Père Pic à l’occasion de mon anniversaire,

Soyez-en tous remerciés, à commencer par Monsieur l’Abbé Laurent, qui offre l’hospitalité de sa paroisse, et par le Père Augustin Pic, qui m’accompagne depuis de nombreuses années et qui va vous faire partager le fruit de ses réflexions dans sa conférence, avant de célébrer la Sainte Messe.

Comme vous le savez sans doute, je suis né exactement 760 ans jour pour jour après Saint Louis, sous le regard duquel est placée cette journée.

Au quotidien, nous voyons tous combien en politique, et plus largement pour toute action humaine, sans la transcendance et le regard tourné vers Dieu — ce qu’avait incarné en son temps Louis IX et qui lui a valu d’être canonisé —, il est bien difficile de « raison garder ». Sans rendre à Dieu ce que l’on rend aussi à César, il est difficile de trouver le bien commun. Les égoïsmes des individualismes des uns et des autres ont tôt fait de faire perdre à la société ses finalités. Nous le voyons trop actuellement avec notre monde qui a oublié nombre de ses repères traditionnels, préférant le relativisme à la Vérité.

Merci donc à vous tous de permettre à travers cette conférence et la Messe qui suivra, de rappeler ces principes.

J’adresse aussi un grand merci aux organisateurs qui ont pu faire que cette rencontre ait lieu.

À tous, je souhaite une bonne journée.

Que l’Esprit Saint inspire vos travaux et que Saint Louis protège la France.

Louis, duc d’Anjou

0 réflexion sur “Louis XX : « En politique, sans le regard tourné vers Dieu, il est difficile de raison garder »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.