L’École de la République, par Alban Guillemois

En s’attaquant une nouvelle fois à l’École hors contrat et à l’Instruction en Famille (IEF), la République souhaite fragiliser les deux seules alternatives à la dite « Éducation nationale », véritable centre national de lavage de cerveau !

"alban guillemois" "éducation nationale"L’École de la République — Vexilla Galliae © Alban Guillemois, 9 mars 2021.


« Les enfants appartiennent à la famille générale, à la république, avant d’appartenir aux familles particulières. »
— Bertrand Barère, 1794

« Pour donner la liberté du choix, il faut être capable d’arracher l’élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel. »
— Vincent Peillon, 2013


« Si j’étais le diable, et que le peuple me choisît pour son député au parlement, j’y ferais une motion, une seule, qui procurerait à l’Enfer le plus de clients possible ; je proposerais de séparer complètement l’École de l’Église. »
— Alban Stolz, 1874

2 réflexions sur “L’École de la République, par Alban Guillemois

  • 30 mars 2021 à 11h38
    Permalien

    J’estime qu’il faut accorder à la IIIe République le mérite d’avoir instruit des générations d’enfants français, malheureusement elle l’a fait également dans un esprit d’intolérance et de mépris pour les cultures et les parlers traditionnels…

    Aujourd’hui, non seulement l’école n’assure même plus la transmissions des savoirs (l’immense majorité des enseignants sont des gens compétents et soucieux de bien enseigner, ce sont les cinglés du ministère qui sont responsables), mais endoctrine nos chères têtes blondes avec ce que Mauriac appelait « la bêtise d’époque » : tous ces délires bobos écolos LGBT et cancel culture qui sont de véritables poisons !

    Répondre
    • 2 avril 2021 à 15h16
      Permalien

      Certes, mais la IIIe République n’a « instruit » les enfants (lecture, écriture, arithmétique, etc.) que dans le but de les déculturer, de les déraciner, de les défranciser et de les décatholiciser, pour en faire de bons petits citoyens de la République… Avant cela, les enfants étaient instruits par leurs parents et par les prêtres. La IIIe République n’a pas inventé l’instruction… Elle a sans doute fait baisser l’illétrisme… mais pour quoi faire ? La voilà, la vraie question…

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.