[Brève] Attentat à la préfecture de police : refusez la légion !

Le tueur a été abattu par un jeune « gardien de la paix » de 24 ans. Très bien. Ne revenons pas sur cette affaire tout à fait symptomatique : certains pourraient-ils encore ne pas croire que la République est empoisonnée jusqu’à la moelle, à commencer par ces services qui ne sont pas là pour nous protéger – quand ils le font c’est par hasard- mais pour « défendre la république » ?

En revanche, comment ne pas rester dubitatif – enfin on s’habitue – devant le ridicule et la honteuse utilisation par le pouvoir de cette affaire – encore une fois après les ridicules obsèques de Chirac, tout est bon n’est-ce pas. « L’Elysée » distribue les légions d’honneur à foison ! Quelle honte… Cela n’enlèvera en rien sa responsabilité.

Nous appelons ainsi ce gardien de la paix ainsi que les familles des victimes à refuser la légion, pour bien montrer qu’il n’a pas fait ça pour la gloire, et surtout pour bien mettre en évidence un détail d’importance : comment pourrait-on concevoir de recevoir une « décoration » de la part des assassins et des tueurs que sont nos gouvernants républicains ? Car en dernière analyse ce sont bien eux les coupables et les tueurs…

Ne tolérons pas d’être utilisés et récupérer, que tous les « agents de l’ordre » se réveillent et servent le véritable ordre, qui, en France, ne peut être que royal et chrétien.

Rémi Martin

Pour Dieu, pour le Roi, pour la France

Une pensée sur “[Brève] Attentat à la préfecture de police : refusez la légion !

  • 11 octobre 2019 à 08:42
    Permalink

    Je ne serai pas vraiment surpris que certains de ces attentats maquillent des crimes politiques. Nous le saurons peut-être un jour, même si cela a toujours existé. Souvenons-nous de Charlie Hebdo… Des circonstances, des faits bien douteux… Et puis, comme on dit, « Ca leur fait une belle jambe de recevoir la légion, une fois entre quatre planches… »

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.