[Ex-Libris] Le Roi David

 

Liste des ex-libris précédents en bas de l’article.

 

Dom Jean de Moléon O.S.B, Le Roi David, Histoire Sainte, Editions Saint-Rémi, Cadillac, 1972

 

Comprendre la royauté française implique de comprendre ses sources. L’une d’elle, essentielle et continuellement évoquée dans toute l’histoire de notre royauté, en particulier dans la liturgie du sacre et dans l’iconographie, est la royauté israélite, et en particulier la figure du Roi David de l’ancien testament, rédacteur des psaumes, et modèle idéal du Roi biblique, en plus de préfigurer le Christ lui-même.

 

Il existe quelques ouvrages sur le roi David, mais ils sont souvent décevants : ils passent à côté de l’essentiel. Parfois, ils sont rédigés par des athées qui veulent simplement « casser du mythe », en présentant de façon déloyale, et parfois fausse, par omission en particulier, certains faits, ou en jouant sur le sous-entendu malvenu et malveillant, en tout cas en ignorant complétement le sens originel donné à l’histoire de David et à son articulation traditionnelle. Parfois, ils sont rédigés par des juifs israéliens, et, s’ils sont bien plus satisfaisants d’un point de vue historique, avec des hypothèses qui valent ce qu’elles valent, mais qui au moins respectent la religion et ne cherchent pas à la déconstruire systématiquement – même s’il ne la comprenne au fond pas, passent aussi à côté de l’essentiel, et ne comprennent évidemment pas le sens chrétien ni le sens royal du Roi David comme préfiguration du Christ.

Bref, si l’on en reste sur ces livres, on ne comprend rien à David dans son essence, et on en sort perdu, voire trompé.

C’est pourquoi nous recommandons aujourd’hui le livre de Dom Jean de Moléon sur le roi David, qui, comme l’indique le sous-titre, ne fait que présenter synthétiquement l’histoire sainte de David selon la tradition transmise, et selon les différentes clefs d’interprétation classique de la Bible : après une description et une analyse historique (on peut dire une lecture littérale du texte), il nous donne l’interprétation morale et mystique traditionnelle de chaque événement décrit dans les différents livres de la Bible parlant de David. Toute cela permet de nourrir notre esprit et notre âme, et de connaître la connaissance de base sur le roi David qui nous donne les clefs indispensables pour pouvoir ensuite lire d’autres livres en ayant les outils pour juger.

Ce livre permet de plus d’avoir à l’esprit ce que nous ancêtres considéraient comme évident, et de mieux comprendre la place de la figure davidique dans la tradition de la royauté française.

 

On se rend compte entre autres de certaines constantes qui se retrouvent dans la Royauté très chrétienne : la grande piété du roi, son service et sa pénitence devant les fautes commises, sa justice, sa légitimité par le sang, et par l’élection divine, sa sacralité qui le rend inviolable, l’impossibilité de se rebeller et la fidélité au roi, son caractère de prophète (dans le sens d’enseignant) mais aussi un aspect sacerdotal (sans qu’il soit prêtre pour autant et sans donc empiéter sur le rôle particulier du prêtre).

 

Ajoutons encore que ce livre permet aussi de se refaire un petit bagage d’un topos plus que commun dans notre civilisation dont nous avons malheureusement perdu trop souvent la familiarité.

 

Rémi Martin

 

Sommaire

Première Partie L’Adolescent

Chapitre I Naissance de Samuel

Chapitre II Le Cantique d’Anne

Chapitre III Du danger qu’il y a à ne pas corriger ses enfants

Chapitre IV L’arche avec les Philistins

Chapitre V Samuel au pouvoir

Chapitre VI Israël veut un roi

Chapitre VII L’élection de Saül

Chapitre VIII Campagne contre les Ammonites

Chapitre IX Retraite de Samuel et premières difficultés avec Saül

Chapitre X Jonathas, fils de Saül

Chapitre XI Désobéissance de Saül

Chapitre XII Le petit dernier

Chapitre XIII Goliath

Chapitre XIV Encore Goliath. Commentaire spirituel

Chapitre XV Où Saül commence à persécuter David

Chapitre XVI David s’enfuit chez les Philistins

Chapitre XVII Le massacre des prêtres

Chapitre XVIII Le désert de Ziph

Chapitre XIX Nabal, le mauvais riche

Chapitre XX David épargne Saül une seconde fois

Chapitre XXI La pythonisse d’Endor

Chapitre XXII L’esclave égyptien

Chapitre XXIII La mort de Saül

 

Deuxième partie Le Roi

Chapitre I Montes Gelboë !

Chapitre II David, roi de Juda

Chapitre III La mort d’Abner

Chapitre IV L’assassinat d’Isboseth

Chapitre V David, roi d’Israël

Chapitre VI Transfert de l’arche dans la maison d’Obededom

Chapitre VII David veut bâtir un temple au Seigneur

Chapitre VIII Affermissement du royaume

Chapitre IX David recueille Miphisobeth

Chapitre X Où les Ammonites paient cher une plaisanterie déplacée de leur roi

Chapitre XI Cave mulierem

Chapitre XII Commentaire sur le péché de David

Chapitre XIII C’est toi qui es cet homme !

Chapitre XIV La prise de Rabath

Chapitre XV Thamar

Chapitre XVI La veuve de Thécua

Chapitre XVII La révolte d’Absalon

Chapitre XVIII Absalon entre à Jérusalem

Chapitre XIX Achitopel se pend

Chapitre XX La mort d’Absalon

Chapitre XXI David reprend le pouvoir

Chapitre XXII Révolte de Séba et meurtre d’Amasa

Chapitre XXIII Où les fils de Saül expient le mal fait par leur père aux Gabaonites

Chapitre XXIV L’Ordre des 37

Chapitre XXV Le dénombrement d’ISraël

Chapitre XXVI Abisag

Chapitre XXVII La mort de David

 

Conclusion

Liste des anciens ex-libris:

La Révolution française

Charles X ou le sacre de la dernière chance

Le Sacre du Roi

Le Baptême qui a fait la France

Le Roi, Mythes et symboles

- Être Roi

Ajouter un Commentaire

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

20/01 | Messe de Requiem pour la France et la famille royale
21/01 | Messe solennelle de requiem pour le roi Louis XVI
09/02 | Pèlerinage pour la France