Un cauchemar prémonitoire ?

Je rêvais tantôt que mon mari avait acquis une petite maison de campagne dans la verdoyante France de l’arrière-pays. J’arrivais dans cette jolie bâtisse multiséculaire, dont chaque pierre avait été posée par un ancêtre avec amour, le paysage racontant aussi le travail de plusieurs générations de bons paysans aimant leur terroir.

Bref, une belle vie s’annonçait en famille, à la campagne, loin du bruit des villes, et près d’un clocher de la Sainte Messe de toujours… Nous nous installions, le rangement allait bon train…

Et puis je me dirigeai vers le fond du jardin, bordé par une colline assez longue et assez haute, qui cachait l’horizon. Je montai là-haut, juste pour apprécier le paysage.

Patatra…! De l’autre côté, c’était le désert de sable. La colline passait brutalement, en son sommet, de la prairie verdoyante au sable du Sahara. Le soleil aussi dardait ses rayons bien plus violemment que de ce côté-ci.

Et puis, à quelques dizaines de mètres, j’aperçus des sortes de bédouins enturbannés, avec des femmes voilées et des Blancs enchaînés, en train de construire une mosquée.

Le vendeur s’était bien gardé de nous faire part de ce détail ! Le choc… La vie champêtre qui s’annonçait bien française tournait à l’horreur…

J’ouvris les yeux dans le noir, heureusement tout cela n’était qu’un mauvais rêve ! Mais pour combien de temps encore ?

Pauline Blanche

Pour Dieu, pour la France, pour le Roi !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.