Toucher terre, par Pauline Blanche

Ma petite fille de cinq ans a spontanément adopté une coutume intéressante : le matin, après s’être préparée, elle sort presque systématiquement et, quelque soit le temps — à l’abri d’un auvent —, va toucher de la terre, qu’elle malaxe, fait passer entre ses doigts, dans l’air matinal. Cela dure jusqu’à la prière matinale en famille et le petit-déjeuner.

Son grand sacrifice de la semaine revient à renoncer à cette coutume les dimanches et autres journées de messe, où il ne faut surtout pas salir les vêtements du dimanche.

Cette « coutume » ne peut lui venir que de nulle part : elle n’a pu imiter personne puisqu’elle fait l’école à la maison (ce n’est pas non plus une activité spécialement répandue dans notre voisinage…). En bref, elle aime naturellement toucher la terre, et plus généralement être dehors, regarder les arbres, les fleurs, les plantes et les insectes, sentir l’herbe et la brise, s’amuser des changements de temps. La pluie est tout autant une joie avec ses flaques et sa boue — un peu moins pour la maman à la lessive, certes — ; le froid est aussi l’occasion de porter les beaux manteaux d’hiver, et la neige, n’en parlons pas !

Eh oui, cela peut étonner certains contemporains, citadins et aseptisés, terrorisés par la « menace sanitaire » qui les rend d’autant plus frêles et paranoïaques. J’imagine que, pour certains, jouer à la terre est le summum de la saleté , et ma fille une vraie souillon ! Et pourtant ! Comparons la terre à la puanteur du bitume et à la laideur de tout ce que touche l’homme moderne !

Nous sommes bien constitués d’un corps et d’une âme. Ni ange, ni bête, nous avons besoin, par une nécessité naturelle, de nous enraciner et de vivre dans la Création, que le bon Dieu a préparée pour nous.

Les petits enfants, dans leur candeur, nous rappellent de grandes vérités, toutes simples mais tout à fait oubliés dans notre temps… Merci Seigneur de m’avoir faite mère de famille !

Pauline Blanche

Pour Dieu, pour le Roi, pour la France !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.