IEF, PMA, GPA : cessons de faire leur jeu !

Il n’y a plus aujourd’hui de respect, ni même de bienséance ou de droiture de la part des institutions de la République. C’est pourtant ce qui expliquait autrefois la relative longévité de ce régime. Même sous la IIIe République, tout compte fait, malgré des discours terribles, la bête mordit plutôt peu que beaucoup — ce qui fut permis par la résistance catholique, qui veillait au grain et se levait dès la moindre incartade de la Gueuse.

Plus rien de tout cela aujourd’hui, le pouvoir se fiche de nous, et plus encore de toutes les règles : nous sommes quasiment en totalitarisme ouvert. Le pouvoir ne cache même plus son mépris, tant des institutions et de la morale que de leurs adversaires, qui, à leurs yeux, ne sont que des sous-hommes à neutraliser…

Deux faits récents, au milieu d’une multitude d’autres exemples : l’interdiction de l’école à la maison (IEF), passée malgré les résistances parlementaires et civiles et contre tout sens commun de la légitimité institutionnelle, et la « loi bioéthique », tellement folle d’ailleurs qu’elle a suscité de la résistance même chez des parlementaires pourtant pas très regardant : et elle passe, malgré tout, sans aucun changement par rapport au projet initial de 2019 !

Tout est dit.

Alors cessez d’être légalistes, cessons de croire que l’on pourra changer quoi que ce soit en jouant les règles d’un jeu faussé depuis le début, mais aujourd’hui clairement corrompu, pipé, fait pour notre perte. Il est de notre devoir de refuser de jouer un jeu truqué au profit de nos adversaires !

Paul-Raymond du Lac

Pour Dieu, pour la France, pour le Roi !


Illustration : Alban Guillemois, détail de la quatrième de couverture de La Chorale des Cadavres (Romain Guérin, 2019).

3 réflexions sur “IEF, PMA, GPA : cessons de faire leur jeu !

  • 24 juin 2021 à 10h11
    Permalien

    Mr du Lac, J’ai lu avec attention votre article que j’approuve dans les faits et puis comment faire autrement pour des personnes comme vous et moi (et puis d’autres je l’espère) qui avons cet éveil en nous. Oui les dés sont pipés sous la république et cela depuis le début. Ils trichent, ils mentent, ils divisent pour mieux régner en maitre. Le pouvoir, voilà ce qui les motive et quand je dis  » pouvoir  » il faut comprendre  » argent  » car l’argent est tel un veau d’or, voilà leur  » religion « . Dieu n’existe pas pour ces francs-maçons, seul le Diable les anime. Comme vous le dites, les règles de ce jeu et je dirais jeu de dupes sont faussés, alors il ne reste plus qu’une option, la révolte. Reprenons ce que la révolution dite française nous à pris en 1789. Après tout nous ne ferons que reprendre légitimement ce que des voleurs et assassins nous ont pris malhonnêtement. Agissons pour Dieu et la France.

    Répondre
  • 24 juin 2021 à 11h08
    Permalien

    Monsieur Jacovella, en d’autres temps, je vous aurais dit « Monsieur, mon épée est à votre service, je réclame l’honneur de me battre à vos côtés ! »

    La tragédie que nous vivons, que le peuple français subit maintenant depuis trop longtemps, n’est malheureusement pas reconnue par les premiers qui en sont les victimes : les catholiques ! seuls, quelques familles ou quelques personnes courageuses qui tiennent encore bon la barre, les autres sont devenus les adorateurs d’un concile qui montre des fruits bien amers, et même, empoisonnés…

    Pour que Dieu agisse pour nous et pour la France, il nous faut agir de prime, M. du Lac l’a très bien dit… Notre problème est de trouver la ou les bonnes actions à mener, et le système parlementaire actuel est devenu un obstacle au redressement de notre pays ; la presse est devenue le laquais servile des puissances d’argent, et enfin n’oublions pas nos ennemis acharnés : les franc-maçons !

    Tout cela fait beaucoup d’adversaires ! Etant donné que le sectarisme et l’intolérance règnent partout dans cette trilogie infernale (parlement, presse, loges), notre marge de manoeuvre est bien étroite… l’ennemi tient le terrain et le connaît bien !

    Faut-il encore et toujours battre le pavé parisien pour manifester en nombre ? Comme beaucoup parmi vous, je l’ai fait déjà plusieurs fois, et visiblement, cela ne sert à rien ! Alors que faire ? Se révolter, oui, mais cette révolte doit aller jusqu’où ?
    La violence nous est, en principe, interdite ; mais rappelons nous aussi que le Christ en personne a chassé les marchands du Temple, et que cela s’est passé sans pétales de fleurs, petits ballons multicolores et photos de chats !

    Je crois de plus en plus, hélas, qu’il faille passer par la force, et donc avec tous les risques et conséquences qui en découleront, mais en tout premier lieu nous devons nous battre sur le terrain des mots et des images ! les moyens électroniques et informatiques actuels nous permettent de toucher beaucoup de gens autour de nous… J’utilise personnellement un petit moyen simple : régulièrement, je photocopie un article du SB (ou tiré d’un autre support), et j’en laisse traîner quelques exemplaires sur les banquettes des transports en commun, la salle d’attente du médecin, les présentoirs d’infos…

    Le système le sait : tant que la Vérité restera cachée, il sera tranquille… mais lorsque, petit à petit, la Vérité illuminera le monde, les gens seront surpris de voir se lever le jour après la nuit ! le système est comme les vampires des films d’horreur, la lumière du jour et de la Vérité le tuera !

    Répondre
  • 25 juin 2021 à 12h18
    Permalien

    Monsieur LEGENDRE, d’un coté je suis heureux et flatté que vous soyez de mon coté pour  » en d’autres temps  » je vous site mais l’autre temps est déjà passé, celui où les  » révolutionnaires  » endoctrinés par les idées intellectuelles des bourgeois de 1789 sans sourcillé ont fait massacrer des centaines, ( et bien plus encore ) de personnes innocentes. Hélas on ne peut revenir en arrière mais ce passé là nous devons nous en souvenir comme si s’était hier et de nos jours y penser pour agir.
    Que ces personnes ne se soient pas sacrifier pour rien. Je ne le redirais jamais assez, il y a un temps pour discuter, je ne suis pas contre mais aussi il y a un temps pour agir et c’est là précisément qu’il y a urgence. Que faire ? Nous organiser, tenir des réunions en des endroits qui seul nous choisirons et avec des personnes de confiance. Des personnes qui n’ont pas peur de se battre pour la vérité et je suis de ceux-là. La Gueuse doit disparaitre je le dis tout net et sans gants. Nous vivons des heures graves avec ce pseudo gouvernement de mafieux qui prennent tout ce qu’ils veulent sans demander. Allons-nous les laisser faire sans réagir ? Allons nous supporter cela longtemps tout en sachant qu’il y va de l’avenir de la France ?
    Pour ma part je dis NON fermement. Si nous voulons que notre Roi revienne alors préparons lui le terrain et que celui-ci soit propre. Combattre est la seule option qu’il nous reste car discuter avec des sourds c’est impossible vous le savez aussi bien que moi.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.