Que Louis XVI soit condamné, de m'accepter à sa place...

 Citoyen Président,

 c'est donc le 26 du présent mois que la Convention Nationale doit juger Louis XVI. Voulez-vous bien demander à la Convention, en cas que Louis XVI soit condamné, de m'accepter à sa place. Si j'ai le bonheur d'être accepté et qu'il soit libre, je mourrai content. J'ai l'honneur d'être avec respect,

 Citoyen Président,

 votre très-humble et très-obéissant serviteur,

 Chrétien Castel

 Roubaix, le 22 septembre 1792

Commentaires  

#3 Jonathan MTC 14-08-2017 22:49
Quelle classe, quelle courage.
Citer
#2 PELLIER Dominique 21-01-2016 08:43
FALLAIT-IL QUE LE ROY SOIT CONDAMNE ?????
Citer
#1 Pascal Amilhat 20-01-2016 22:47
Superbe. Superbe de témérité et de dignité.
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 13 septembre 2017
« C'est pas moi, c'est lui, m'sieur ! »

Aucun événement