Le mal, c'est d'abord à l'intérieur de soi qu'on le trouve...

 On prend souvent les moines pour des êtres égoïstement attachés à faire leur petit salut personnel bien à l'abri des tentations du monde. C'est qu'on a perdu le sens à la fois de la solidarité de tous dans le bien et dans le mal, et de la responsabilité personnelle de chacun dans le combat à mener. Le mal, c'est d'abord à l'intérieur de soi qu'on le trouve. Mais y porter le fer, c'est déjà faire œuvre de salut pour tous : en Christ, nous sommes consubstantiels.

 Pauline de Préval, Une saison au Thoronet - Carnets spirituels, 2015

Commentaires  

#1 PELLIER Dominique 13-11-2015 08:01
Combien avez-vous raison, Madame ! Christ a bien dit aux pharisiens quece qui sort de la bouche de l'homme est souillé et non ce qui y entre. Amen, gloire à Dieu et Dieu vous bénit
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 13 septembre 2017
« C'est pas moi, c'est lui, m'sieur ! »

Aucun événement