L'éducation est la grande préoccupation des forces motrices de la nouvelle société...

  Persistent des îlots de mœurs chrétiennes, des habitudes de vie traditionnelles, une lenteur à accepter les "nouvelles valeurs" du jour, à abandonner les répugnances naturelles, etc. Pour surmonter ces freins, l’éducation – scolaire, médiatique, punitive – a donc toujours été la grande préoccupation des forces motrices de la nouvelle société éclairée, avec le double objet de détruire les "préjugés" et les structures qui les produisent et les pérennisent, la religion et la famille en particulier, et d’imposer de nouvelles conceptions et conduites.

 Bernard Dumont, Catholica n°128, été 2015

Ajouter un Commentaire

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

20/01 | Messe de Requiem pour la France et la famille royale
21/01 | Messe solennelle de requiem pour le roi Louis XVI
09/02 | Pèlerinage pour la France