Le 10 juin on tansporta sans aucune cérémonie la dépouille du jeune prince...

 Le 10 juin on transporta sans aucune cérémonie la dépouille du jeune prince au cimetière de la paroisse Sainte-Marguerite, au faubourg Saint-Antoine, où il fut inhumé. Toutefois, M. Pelletan, lors de l'ouverture du cadavre, avait eu l'adresse de soustraire le cœur du prince. Ce précieux reste a été conservé par lui avec un soin religieux et déposé dans un vase de cristal orné des chiffres de Louis-Charles, ainsi que des armes de France ; dix-sept étoiles réunies forment une couronne qui est surmontée de la croix, symbole des souffrances dont son règne fut accompagné, et de la récompense qu'elles lui ont sans doute valu dans le ciel. Telle fut la fin d'une existence, entourée à son aurore de toutes les délices de la vie, et abreuvée ensuite de douleurs et d'amertume. Puisse le récit de ce long martyre inspirer à nos lecteurs une horreur salutaire pour les principes qui enfantèrent la révolution et auxquels on doit attribuer tous les crimes qui ont marqué cette affreuse époque.

H. Prévault, Vie de Louis XVII, 1827

Commentaires  

#6 Alphée Prisme 26-06-2015 23:34
Cher Cril17,
je tiens ici à faire quelques remarques précises. Tout d'abord il n'y a pas de "débat en cours avec Vexilla Galliae". Il y a, sur Vexilla Galliae, vos commentaires désespérément à la recherche d'un écho que votre site ne produit définitivement pas. La seule chose en cours c'est votre auto-promotion pesante quand elle n'est pas ridicule. Par ailleurs je n'entends pas pourquoi vous évoquez l'interview que j'ai proposé à Madame Sabourdin-Perri n dans les commentaires d'une citation d'un livre paru en 1827. Le sujet en est Louis XVII certes mais encore une fois vous créez une polémique qui n'a pas lieu d'être, afin d'exister, ce qui est un procédé malhonnête...à tout le moins sans gêne. Et peu chrétien. Enfin, l'interview de Madame Sabourdin-Perri n n'est pas une "tribune" (ni plus ni moins que Rexpress), ainsi que vous la qualifiez, sur votre site. Madame Sabourdin-Perri n a produit des recherches et des enquêtes référencées, publiées par de sérieuses maisons d'édition. En attendant, afin d'établir votre légitimité, pour le moment autoproclamée, il vous est possible de faire parvenir votre oeuvre personnelle en envoyant sa version papier par courrier à Vexilla Galliae, si toutefois vos enquêtes sont dûment référencées et publiées par une maison sérieuse. Cordialement. Alphée Prisme.
Citer
#5 cril17 22-06-2015 15:53
Suite au commentaire de dame Tracy, je laisse à Vexilla Galliae tout pouvoir pour citer ou non cet article publié le 20/06 :

Du débat en cours avec Vexilla Galliae
http://cril17.org/2015/06/20/du-debat-en-cours-avec-vexilla-galliae/

Avec tous mes remerciements à Vexilla Galliae pour sa très obligeante hospitalité dont je n'abuserai pas davantage.
Citer
#4 TRACY 21-06-2015 18:00
Citation en provenance du commentaire précédent de Cril17 :
Certes Madame ! Mais cela ne peut suffire pour faire annuler l'acte de décès, en raison de la complexité extrême de ce dossier !
Merci de noter que l'objectif prioritaire du CRIL17 est de faire annuler l'acte de décès de " Louis Charles Capet " du 24 prairial an III avant le 17 juillet 2029, sur la base de l'argumentaire développé dans le livre " Louis XVII Autopsie d'une fausse vérité ( Copy-Media, juin 2015 )
Si le coeur vous en dit, peut-être pourrons-nous oeuvrer ensemble un jour prochain pour atteindre cet objectif ?

Cher Monsieur, en tant que lectrice assidue de Vexilla Galliae, je trouve que lire régulièrement vos commentaires "survivantistes " sur un média légitimiste est quelque peu discourtois. Avec de surcroit une petite promo systématique de votre site. Pas glop ! Il m'étonnerait que Vexilla en fasse de même sur CRIL17...
Citer
#3 Cril17 20-06-2015 12:30
Certes Madame ! Mais cela ne peut suffire pour faire annuler l'acte de décès, en raison de la complexité extrême de ce dossier !
Merci de noter que l'objectif prioritaire du CRIL17 est de faire annuler l'acte de décès de " Louis Charles Capet " du 24 prairial an III avant le 17 juillet 2029, sur la base de l'argumentaire développé dans le livre " Louis XVII Autopsie d'une fausse vérité ( Copy-Media, juin 2015 )
Si le coeur vous en dit, peut-être pourrons-nous oeuvrer ensemble un jour prochain pour atteindre cet objectif ?
Citer
#2 vidal jacqueline 19-06-2015 10:54
L'acte de décès de Louis XVII est un faux manifeste ! L'un des deux témoins signataires du document, BIGOT, a apposé sa signature sous le nom de Rémy Bigot, mais la signature de Rémy Bigot n'est pas celle du témoin !
Citer
#1 cril17 11-06-2015 17:00
Objection Votre Honneur !
Louis XVII Autopsie d’une fausse vérité ( Nouvelle édition actualisée et enrichie, juin 2015 )

LOUIS XVII AUTOPSIE D’UNE FAUSSE VERITE
L’Affaire Louis XVII : réalité, uchronie ou chimère ?

Ce livre inédit est construit sur le rapport publié en 2008 par la Commission du Vieux Paris, suite aux fouilles réalisées en 2004/2005 dans l’ancien cimetière Sainte-Margueri te, par l’Institut National des Recherches Archéologiques et Préventives.

Les travaux de Jean-Pierre Babelon publiés en 1979/1980 et l’ensemble des archives mises à la disposition de l’auteur par Christian Crépin, permettent d’affirmer que les restes, conservés sous la stèle funéraire dédiée à « L XVII 1785-1795 », sont ceux d’un jeune adulte, décédé au Temple à l’âge de 18 ans environ, le 20 prairial an III (8 juin 1795), sous l’identité de « Louis Charles Capet ».

Le Pr Gérard Lucotte, Institut d’Anthropologie Moléculaire à Paris, vient de révéler que les cheveux de ce substitué étaient naturellement roux et qu’il est impossible qu’ils soient ceux du fils du Roi Louis XVI et de la Reine Marie-Antoinett e !

Grâce à l’étude critique des sources historiques les plus sûres, cet ouvrage élimine la théorie selon laquelle Karl-Wilhelm Naundorff aurait été Louis XVII et permet d’espérer que l’acte de décès, de l’état civil de Paris, de « Louis Charles Capet » du 24 prairial an III, soit prochainement annulé.

Plus d'infos sur http://cril17.org/
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 16 juin 2017
« La République en marche ! »

Aucun événement