Le 10 juin on tansporta sans aucune cérémonie la dépouille du jeune prince...

 Le 10 juin on transporta sans aucune cérémonie la dépouille du jeune prince au cimetière de la paroisse Sainte-Marguerite, au faubourg Saint-Antoine, où il fut inhumé. Toutefois, M. Pelletan, lors de l'ouverture du cadavre, avait eu l'adresse de soustraire le cœur du prince. Ce précieux reste a été conservé par lui avec un soin religieux et déposé dans un vase de cristal orné des chiffres de Louis-Charles, ainsi que des armes de France ; dix-sept étoiles réunies forment une couronne qui est surmontée de la croix, symbole des souffrances dont son règne fut accompagné, et de la récompense qu'elles lui ont sans doute valu dans le ciel. Telle fut la fin d'une existence, entourée à son aurore de toutes les délices de la vie, et abreuvée ensuite de douleurs et d'amertume. Puisse le récit de ce long martyre inspirer à nos lecteurs une horreur salutaire pour les principes qui enfantèrent la révolution et auxquels on doit attribuer tous les crimes qui ont marqué cette affreuse époque.

H. Prévault, Vie de Louis XVII, 1827

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

Aucun événement