En choisissant le nom de Fleur-de-Lys, Raymond Auzias-Turenne...

  En choisissant le nom de Fleur-de-Lys, Raymond Auzias-Turenne affirme nettement ses convictions royalistes et la diffusion des bêtes marquées de ce sceau a attiré l'attention : celle de quelques aristocrates présents dans la région , et celle de Canadiens français intrigués par cette dénomination qui leur rappelle le Vieux Pays.

 Jacques Portes, Itinéraire d'un cow-boy français, 2014

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

Aucun événement